Mon week-end improvisé en Algarve, Portugal : 3 jours de découverte

Mon week-end improvisé en Algarve, Portugal : 3 jours de découverte

D’habitude, je connais les endroits dont je parle dans ce blog. Je t’ai déjà confié à quoi ressemblait une journée de visite à Paris et je te prépare un week-end à Sydney très bientôt. Deux villes où j’ai vécu. Le week-end dernier pourtant, je suis partie en Algarve sans rien connaître ni rien préparer. Cet article ne va donc pas te donner des supers plans mais va te parler de mes découvertes et impressions une fois sur place.  

Mais commençons par le commencement. Je n’ai pas besoin de t’expliquer la situation dans laquelle nous vivons actuellement. Nous sommes en Novembre 2020 et le Corona virus fête ses un an. Yay ! La semaine dernière, j’en ai eu plus qu’assez de tout ça. D’un coup, le confinement, la morosité, l’éloignement social, tout ça m’a semblé insupportable. Ne nions pas que tout ça impacte notre santé mentale autant que physique et là, j’avais besoin d’air.  

Je voulais fortement partir quelques jours. Au soleil. Un endroit où je verrais la lumière du jour. Pour te resituer, je vis au Pays-Bas où les mois d’automne et d’hiver peuvent être assez rudes, froids et sombres. Pile ce dont je n’ai pas besoin ! Je me suis donc dit que je passerai bien quelques jours au soleil. J’hésitais alors entre le Portugal et l’Espagne. Une amie m’a demandé “tapas ou pasteis de nata ?”. Quelle question ? Pasteis, bien sûr !  Après quelques recherches, ma foi pas très sérieuses au départ, il s’est avéré que la région de l’Algarve, au sud du Portugal, connaissait très peu de cas de coronavirus et avait très peu de restrictions. Le temps y était encore idéal et la seule obligation était de porter un masque en intérieur et à proximité des gens.

J’en ai parlé à Monsieur et alors cette idée un peu folle de personne qui s’ennuie au travail a rapidement pris forme. Quelques minutes plus tard, je posais deux jours de congés pour bénéficier d’un week-end de 4 jours.  

La préparation avant d’aller en Algarve 

En effet, je me suis posé beaucoup de questions. Était-ce bien raisonnable ? Non, clairement pas. En avais-je besoin ? Ça, oui ! Si je faisais bien attention à être le moins en contact possible avec la population, que je me faisais tester avant de partir, que je portais bien un masque et respectais toutes les consignes, est-ce que ça irait ? J’ai décidé que oui.  

J’ai donc prévu un budget de 350 euros, tout compris. Les vols allant d’Eindhoven à Faro, en Algarve, ne sont pas très chers et je m’imaginais que les coûts sur place ne le seraient pas non plus. Ce que je n’avais pas prévu dans mon budget était le test PCR pour savoir si j’avais le coronavirus. Si le test revenait positif, je ne serais bien entendu pas partie. Ce test coûte 150 euros s’il n’est pas motivé par des symptômes sérieux. J’ai eu mal.  

Avant de partir, je n’ai absolument rien préparé. Le but premier de ce séjour étant de me dépayser et me retrouver seule, dans un endroit parfaitement inconnu, je n’ai fait aucune recherche. Rien. Je voulais me laisser porter par le week-end et changer d’air.  

Coûts préparation 

Vol A/R Eindhoven – Faro avec RyanAir, avec un supplément pour un bagage en soute et une assurance annulation116€ 
Logement 3 nuits à l’auberge Sunlight House située en centre-ville, en chambre double avec salle de bain partagée et petits déjeuners compris105€ 
Test PCR avec certificat de voyage150€
Snacks à l’aéroport d’Eindhoven18€
Chauffeur m’attendant à la sortie de l’avion pour aller à l’auberge20€
Sous-total409€
vue aérienne faro
vue aérienne faro

Première journée en Algarve : Faro et sa plage 

L’auberge dans laquelle je suis est vraiment mignonne. La Sunlight House  se trouve près de la vieille ville de Faro dans une vieille maison parfaitement typique. Elle est extrêmement propre et les propriétaires sont chaleureux et adorables. J’ai eu mon premier petit déjeuner sur le toit terrasse. Les portions sont copieuses mais très raisonnable. En effet, l’auberge a une conscience écologique très forte et est absolument contre le gaspillage. Par exemple, les aliments non consommés sont donnés aux sans-abris de la région et les meubles renouvelés sont donnés à des œuvres caritatives du coin. De plus, ils ont des options entièrement végétariennes pour le petit déjeuner. Autant dire que j’étais conquise. 

Je suis ensuite partie faire un tour mais dès que j’ai trouvé le bus allant à la plage, je l’ai pris. Il se trouve au Terminal Rodovario, linha 16. J’avais trop besoin d’air marin. L’odeur de l’océan me manquait. Apparemment, il est possible d’aller à la plage en ferry mais je n’ai pas trouvé d’autres départs que des tours touristiques à 25€ qui ne m’inspiraient pas confiance.  

Une fois sur place, je me suis juste baladée les pieds dans l’eau et ai passé la journée avec mon appareil photo à la main. La plage étant assez plate et touristiques, je n’ai pas eu beaucoup d’inspiration ni de bons résultats. Mais au moins je prenais l’air.  

Le soir, j’ai cherché sur HappyCow un restaurant qui me permettrait d’avoir un repas végétarien sans me casser la tête. J’étais très fatiguée par ma balade. Mon choix s’est arrêté sur Grains 684 en centre-ville. J’y ai été très bien reçue et excellemment bien conseillée quant au choix de la bière. Une Ale locale et artisanale, Hipster Monkeys, très fruitée et pas trop amère. Je me suis régalée.  

Coûts 1ère journée 

Sous-total 1ère journée : 29,40€ 

A/R Faro ville – Plage2x 2,35€ = 4,70€
Déjeuner Rrudy Snack Bar pour une omelette, des frites, une boisson et un toastie au fromage13€ 
Diner au Burger grains 684 pour un burger végétarien, des frites et une bière locale11,20€
Sous-Total29,40€

Deuxième jour en Algarve : Quitter Faro pour Lagos 

Le soir, la veille, j’ai un peu regardé les alentours de Faro pour savoir s’il y avait un endroit qui vaudrait le détour pour quelques photos et un grand bol d’air frais. Un ami m’avait conseillé de louer un vélo pour aller jusqu’à la ville d’Olhão, un port de pêche assez important dans la région. J’ai préféré pousser jusqu’à Lagos où la côte semblait sublime.  

Pour y aller, pas le choix. Il fallait prendre le train pendant 2 heures. J’ai donc bien pu profiter du paysage de la région. J’ai essayé de demander mon ticket de train en Portugais “um bilhete ida e volta para ir a Lagos por favor” mais mon hésitation m’a trahie et bien que le vendeur m’ait répondu en portugais, il me traduisait gentiment en anglais tout ce qu’il m’expliquait. Heureusement ! 

En arrivant vers midi, j’ai préféré m’installer pour prendre un déjeuner rapide avant de partir en vadrouille. Mon choix s’est arrêté sur le Artesão café, sur la Marina de Lagos. Leurs propositions véganes et végétariennes m’ont fait de l’œil. À raison, je me suis régalée. 

Est venu le moment de partir explorer et je dois dire que l’ambiance de cette ville, ce qu’elle dégage, m’ont immédiatement séduite. Je n’y suis restée que quelques heures mais j’ai adoré. La côte est constituée de petites plages entourées de falaises et de grottes. J’ai marché jusqu’à la ponta da Piedade pour admirer le spectacle. C’est tout simplement à couper le souffle. Je n’en reviens toujours pas. Autant dire que l’inspiration photo est revenue au grand galop. 

Le soir, j’étais épuisée, je voulais vite rentrée alors j’ai succombé aux sirènes du McDonald. J’en ai presque honte mais ça a fait l’affaire.  

Coûts 2ème journée :  

Ticket de train A/R Faro – Lagos14,90€
Brunch très copieux sur la Marina de Lagos au Artesão Café15€
Dîner au McDonalds pour un McVeggie, une soupe, un dessert et une boisson7€
Sous-total 2ème journée36,90€ 

Dernier jour en Algarve : Vielle ville de Faro et conclusion 

Après un autre excellent petit-déjeuner, je suis partie explorer la vieille ville avant de devoir rendre ma chambre à midi. C’est très mignon, assez petit pour tout faire à pied, mais je n’ai pas pu m’empêcher de constater que c’était très tourné vers le tourisme. Pas une seule fois qui que ce soit n’a pas été capable de me répondre en anglais. Des toasties sont vendus à tous les coins de rues et une partie des restaurants de poissons ont au menu du saumon, des crevettes et du thon. Dans cette région de l’Atlantique, vraiment ? J’étais moi-même une touriste venue en bravant les restrictions et recommandations gouvernementales, donc je n’avais pas grand-chose à dire. Mes souvenirs nostalgiques d’enfant étaient un peu déçus de ne pas retrouver la nourriture et l’ambiance que j’avais tant adoré dans le nord du pays.  

Lagos, quoi que très tournée vers le touriste également, m’a semblé plus vivante, plus vibrante. J’y retournerai volontiers lors d’un prochain voyage en Algarve.  

Coûts 3ème journée : 

Cadeaux divers30€ 
Encas avec un pastel de nata, un café et un énorme croissant3€ 
Bus pour l’aéroport2,35€ 
Sous-total 3ème jour35,35€

Total 510,65€ auxquels il faudra ajouter 40€ de compensation carbone auprès de l’organisation GoodPlanet dont je t’avais déjà parlé. Bien au-delà des 350€ que j’avais initialement prévu mais il faut voir que je n’avais pas compté le test PCR qui m’était simplement sortie de la tête. Sans le test, le coût total se serait élevé à 360,65€. Déjà plus raisonnable mais ça valait le coup et m’a fait un bien fou !