Un jour express à Paris : que faire dans la ville lumière lorsque tu n’as pas le temps

Un jour express à Paris : que faire dans la ville lumière lorsque tu n’as pas le temps

Autant te le dire tout de suite, je suis un peu parisienne sur les bords. Un peu. Je suis à l’origine bretonne mais après seulement deux ans au pays du beurre salé (qui compose encore une grande partie de mon sang, hein), ma mère m’a ramenée sur la région parisienne où j’ai grandi. A Maisons-Alfort exactement, dans le Val de Marne. En vrai, je suis une banlieusarde qui a fui la banlieue. Lorsqu’on grandi proche de Paris, à seulement quelques stations de métro, on y passe beaucoup de temps. J’y ai également un peu vécu. D’abord dans un tout petit appartement à Saint-Germain-des-Prés puis j’ai squatté quelques mois chez des amis du côté de Jules Joffrin. Derrière Montmartre en gros.  
 
A présent, je me suis expatriée, j’ai quitté Paris et la France depuis quatre ou cinq ans déjà. Pourtant, j’adore revenir sur Paris de temps en temps. Je profite bien plus de la ville lorsque je n’y vis pas. Il arrive donc très fréquemment que je sois de rapide passage dans la capitale et j’adore me prendre une journée rien que pour moi à jouer les touristes et prendre des photos. C’est mon moment. Mais que fais-je alors pendant une journée sur Paris ? 

Une matinée à Paris sur la rive gauche de la Seine 

Pont-Neuf 

Ma mère vit à présent dans l’Essonne, desservi par le RER D. J’arrive donc très souvent via la station Châtelet les Halles. À partir de là, je vais me diriger vers la Seine et traverser le Pont Neuf. Il est juste à côté du pont des arts donc tu auras la même vue sur la Seine sans te sentir comme un cliché ambulant. Et puis ce pont est bien plus vieux, il date du XVIe siècle. Il est carrément au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur le Pont, il y a une statue majestueuse d’Henri 4 sur son cheval. J’adore descendre dans le petit parc en contre bas.

Derrière la statue, un escalier descend vers un square dans lequel je me pose un peu en profitant de la vue sur la Seine. Je te conseillerais même de t’arrêter dans n’importe quelle boulangerie que tu croiseras pour arriver là et de te prendre un café et une viennoiserie à emporter. Ce sera un superbe endroit pour déguster tout ça en guise de petit déjeuner.  

Saint-Germain-des-Prés et Saint Sulpice 

Ensuite, je finis de traverser la Seine pour me perdre dans les petites rues du 6e arrondissement de Paris jusqu’à Saint-Germain-des-Prés. J’ai vécu dans ce quartier et y reviens volontiers, non sans une touche de nostalgie. Tout l’intérêt est vraiment de flâner dans les petites rues et de voir la vie qui y suit tranquillement son cours.  

Je descends toujours vers l’église Saint Sulpice, sublime avec sa devanture en colonnes de style grec. Une fontaine y fait face mais je te laisse découvrir.  

Luxembourg et Panthéon 

En continuant mon chemin, je tombe alors sur les Jardins du Luxembourg. Ils sont immenses et sont surplombés par le Sénat, superbe bâtiment que j’ai eu l’occasion de visiter à plusieurs reprises dans le cadre de mes études de Droit. Si jamais tu as l’opportunité de visiter, saute sur l’occasion !  Soit je m’arrête là, soit je bifurque d’abord vers la rue Soufflot et me dirige vers le Panthéon et l’église Saint-Etienne-du-Mont à l’architecture à la fois classique et pourtant si singulière. Selon mes envies, il y a alors deux chemins possibles, et ces envies dépendent de la nourriture :  

Option A : Saint Michel et bagels 

Je redescends la rue Soufflot et m’arrête prendre une glace à la Fabrique Givrée. Les glaces y sont à tomber par terre avec des goûts très originaux et des ingrédients de qualités. Je prends deux à trois boules, encore une fois ça dépendra des envies, et vais m’assoir dans les Jardins du Luxembourg.  

Je peux m’assoir des heures dans ce jardin, avec juste un bon bouquin ou bien de la musique. Bouquin très certainement acheté dans le quartier Saint Michel d’ailleurs. Pour me diriger vers mon repas du midi, je prendrais alors le boulevard Saint Michel qui me fera retourner en direction de la Seine et du quartier Saint Michel. Il y a quelques arrêts à faire en chemin si tu veux mais j’ai souvent faim donc je continue mon chemin. Je traverse alors l’île de la cité (regarde la quarte, je t’ai rajouté quelques trucs à voir en chemin !) avec Notre Dame, majestueuse sur ma droite. Je continue jusqu’au Bagel Baget Café que j’ai découvert un jour par hasard avant d’aller travailler alors qu’il pleuvait des cordes.  

Option B : Rue Mouffetard, Jardin des plantes et falafels 

Je continue alors vers la rue Mouffetard, typique et pleine d’activités. Il y a tant à voir à cet endroit ! Je la descends allègrement et me dirige ensuite vers le Jardin des Plantes puis remonte vers la Seine. En passant par là, tu pourras traverser le fleuve puis remonter sur la Place de la Bastille, symbole national ! Personnellement, j’y passe surtout pour continuer sur la place des Vosges, un lieu chargé d’Histoire, entouré de bâtiments que personnellement je trouve magnifique.  

À ce stade, il sera très clairement temps d’aller manger un bout et les festivités se passent rue des Rosiers. Tout le monde te recommandera l’As du falafel mais tu ne t’y laisseras pas prendre. King Falafel te ravira pour une qualité similaire, voire supérieure, et moins de file d’attente. Et rien que leurs aubergines sont à tomber par terre. C’est bien là tout ce que je demande.  

Une après-midi à Paris sur la rive droite de la Seine 

Le long de la rue de Rivoli 

Après m’être bien rempli la panse, je peux continuer. Et du coup, toi aussi si tu suis ce trajet. Le Marais est un quartier que j’affectionne particulièrement pour son énergie et sa beauté. Autant donc s’y perdre un peu et passer devant l’incroyable Hôtel de ville de Paris. Il vaut clairement le détour ! Et puis il y a souvent des expositions extrêmement intéressantes donc ça vaut le coup de regarder.  

Je continue ensuite le long de la rue de Rivoli, l’une des rues commerçantes les plus empruntées de Paris je pense. Elle est centrale et me mène jusqu’au Louvre et ses jardins. J’ai envie de dire, ton choix de t’y arrêter ou non. Le Louvre est l’un des musées les plus passionnants et impressionnants qu’il m’ait été donné de visiter. Chaque minute passée dedans vaut clairement le détour. 

Et après ça ? Je continue encore le long de la rue de Rivoli jusqu’à la place de la Concorde, puis les jardins des Champs Elysées et si je suis vraiment d’humeur à faire du tourisme, je bifurque aux Grand et Petit Palais. Ça va dépendre de l’humeur mais si tu découvres Paris, je t’invite à faire ce petit détour.  

Les Champs Elysées jusqu’au Musée Jacquemart-André 

Les Champs Elysées sont un peu une étape obligatoire pour chaque touriste qui visite Paris. Pour moi, c’est un shot de nostalgie pure car j’y ai travaillé 2 ans. Le Häagen Dazs des Champs n’existe malheureusement plus à présent, il a été remplacé par un Five Guys. Je prends toujours plaisir à repasser par là de temps en temps. La vraie destination reste toutefois le Musée Jacquemart-André. Je ne me souviens plus quelle exposition m’y avait attirée il y a de ça quelques années mais j’ai vraiment été séduite par les lieux. Le musée est dans un hôtel particulier datant XIXe siècle. Les façades sont sublimes et les intérieurs encore intacts sont tout bonnement prodigieux. Un vrai voyage.  

Boulevard Haussmann et Opéra 

Je pense qu’à ce stade, nous avons tous bien marché. Je continue donc ma balade sur le Boulevard Haussmann en passant devant les vitrines des Grands Magasins. Selon les saisons, je m’attarde volontiers plus longtemps. À Noël par exemple.  Si c’est ta première fois à Paris, il te faut absolument t’arrêter voir l’intérieur des Galeries Lafayette et surtout la coupole. Tu pourras ensuite passer au Printemps et pourquoi ne pas s’arrêter au café à l’étage ? Pour le coup, je ne suis pas une grande fane de ce que ces magasins vendent. Ils encouragent à mon sens la consommation excessive et inutile. Mais ceci n’est que mon point de vue et les bâtiments sont superbes. Comme un rappel des Grands Magasins parisiens du XIXe siècle. Et pour ceux qui ont lu “Au Bonheur des dames”, ce sera comme un rappel de tes années lycée.  

Enfin, une dernière étape sera pour moi de redescendre vers l’Opéra Garnier, l’Opéra National, construit sous les ordres de Napoléon III dans le cadre des transformations de Paris menées par le préfet Haussmann. Tu y verras d’ailleurs le N de Napoléon sur la façade. Cette petite balade m’auras alors menée jusqu’à l’avenue de l’Opéra et j’ai, il faut se le dire, particulièrement faim. Il doit être l’heure de dîner à ce stade. Je m’avance donc vers la rue Sainte-Anne pour aller manger un repas typiquement japonais chez Naniwa Ya. J’ai essayé plein de restaurants japonais différents dans le coin et je reviens toujours à celui-ci. Pour le dessert par contre, ça se passe à la Aki Boulangerie quasiment en face. Mais attention, elle ferme à 20 h 30 donc il ne va pas falloir trainer !  

Astuces 

J’ai personnellement encore un Pass Navigo que je recharge pour la semaine lorsque je me rends sur Paris. Toutefois, je suis bien consciente que tout le monde n’a pas cette option. 

Pour les – de 26 ans, dont je ne fais hélas plus partie, sachez qu’il y a des tickets à prix très intéressants le week-end. Sinon, je vous conseille de prendre l’un des différents Pass que les transports de la région mettent à disposition. Ce serait vraiment éreintant et bien trop coûteux de prendre des tickets à l’unité sur toute la durée de ton séjour ! 

Pour les musées, il existe des cartes donnant accès à plusieurs établissements sur une période donnée. Certains musées nationaux sont toutefois gratuits. 

Si jamais tu ne sais pas quoi emporter dans tes bagages, pense au zéro déchet et low impact !

Est-ce que cette balade te tente ? Si jamais tu es allé.e dans l’un de ces endroits, n’hésite pas à m’en faire part en commentaires !  

Toutes les suggestions de restaurants et endroits où manger proposent des repas complets végétariens.